Pleins feux sur les marchés

Rob Dias, premier directeur et chef, Gestion des garanties

 

L’initiative Femmes de la Banque ScotiaMD pour les Services bancaires et de marchés mondiaux a discuté avec Rob Dias du pilier Innovation de l’initiative et de ce que l’avenir nous réserve.

Entretien

Q. Qu’est-ce qui vous amené à vous impliquer auprès de L’initiative Femmes de la Banque Scotia au sein des Services bancaires et de marchés mondiaux?

R. J’ai moi-même constaté les avantages qu’il y a à la Banque Scotia de mettre l’accent sur l’avancement des femmes aux Services bancaires et de marchés mondiaux (SBMM), car cela a permis de bâtir des équipes plus fortes. Les SBMM de la Banque Scotia sont fiers d’être un chef de file en matière de promotion de la diversité, de l’équité, de l’inclusion et de l’appartenance. La Banque Scotia a été la première banque canadienne de gros à créer un Bureau de la diversité et de l’inclusion qui englobe aussi le service des ventes et la salle des marchés de la Banque.

J’ai vu, dans le lancement de L’initiative Femmes de la Banque Scotia aux SBMM, l’occasion rêvée de partager nos connaissances avec nos clients et de les faire profiter de notre expérience. Ainsi outillés, ils pourraient faire profiter leurs propres entreprises des avantages qu’offre notre initiative. Je suis fier d’occuper le poste de conseiller pour le pilier Innovation.

Q. Les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont été à l’avant-scène. Comment cet état de fait s’inscrit-il dans le mandat du pilier Innovation?

R. Le mandat du pilier Innovation est volontairement large afin de nous aider à tisser des liens avec tout un éventail de clients et à discuter de sujets qui leur importent, à combler les lacunes sur le marché et à trouver des occasions significatives d’approfondir nos relations avec eux. Ce ne sont pas les initiatives ESG qui manquent dans notre secteur, mais elles ne satisfont pas toutes les exigences des clients en matière d’information pertinente, de partage d’idées et de développement de solutions et de produits novateurs. Nous travaillons en collaboration avec l’équipe de Finance durable et d’autres équipes des SBMM et avons communiqué avec des clients d’un bout à l’autre du pays pour partager des idées et élaborer des stratégies et solutions novatrices pour faire avancer les initiatives ESG en mettant l’accent sur la diversité, l’équité et l’inclusion. Nous sommes heureux de pouvoir solliciter l’avis de nos clients et de trouver des façons de les épauler pour saisir les occasions qui se présentent à eux.

Q. Quelles sont les réalisations dont vous êtes le plus fier?

R. Ce qui m’a rendu le plus fier, ces deux dernières années, c’est l’intérêt que nous avons suscité chez les clients, et même à l’interne auprès des SBMM, envers L’initiative Femmes de la Banque Scotia. C’est d’autant plus impressionnant en cette période difficile alors que la pandémie éclipse beaucoup d’autres questions clés. Les événements que nous avons organisés jusqu’à présent ont connu un grand succès, ce qui nous fait dire que nous avons visé juste. Nos clients sont ravis de profiter de notre expérience en matière de DEI et de prendre exemple sur nos stratégies pour atteindre leurs propres objectifs de durabilité et de finance durable. Je suis content que de nombreux collègues des SBMM se portent volontaires pour participer à des activités pour faire une réelle différence. Je suis aussi tout particulièrement fier de l’émission inaugurale par la Banque Scotia d’obligations durables d’un montant total de 1 milliard de dollars américains dont une partie du produit favorisera notamment la progression des entreprises détenues ou dirigées par des femmes par l’intermédiaire de L’initiative Femmes de la Banque Scotia. C’est une idée qui vient de l’équipe chargée du pilier Innovation.

Q. À quoi peuvent s’attendre les clients et les collègues pour la suite?

R. Durant l’exercice 2022, nous continuerons de faire équipe avec nos clients. Nous serons à leur écoute quant au type de contenu, d’événements et de solutions qui les intéressent. Nous donnerons encore plus d’occasions à nos clients d’échanger sur leurs expériences et de donner de la rétroaction. Par exemple, nous prévoyons continuer à miser sur les tables rondes d’ESG qui ont connu beaucoup de succès au Canada et tiendrons une séance pilote pour nos clients de Londres et Dublin en 2022. Je m’attends à de vifs échanges sur les perspectives en matière d’ESG entre nos clients du Royaume-Uni et d’Europe, étant donné que ces marchés sont riches en expérience. Bien entendu, nous avons hâte de retrouver les gens en personne. Les séances virtuelles ont permis d’attirer beaucoup plus de gens qu’en temps normal, mais c’est le contact en personne qui permet de susciter un réel engagement et de favoriser des discussions enrichissantes.

Q. Outre votre participation à l’Initiative Femmes de la Banque Scotia, qu’aimeriez-vous que nous sachions à propos de l’équipe Gestion des garanties et financement?

R. À mon avis, l’équipe Gestion des garanties et financement constitue un groupe multifonctionnel. Elle se compose de collègue à Toronto, à New York, à Londres, à Singapour, et aussi maintenant à Dublin, qui épaulent tant les clients que d’autres secteurs d’activités des SBMM. L’équipe couvre principalement quatre domaines : les solutions pour la clientèle, le financement garanti et l’optimisation des garanties, la négociation à court terme et la gestion des ressources financières.

Nous concentrons à présent à faire prendre de l’expansion à nos services de négociation à court terme et de solutions de financement pour la clientèle aux États-Unis. À cette fin, nous avons récemment embauché un négociateur et expert en vente chez GGD. Nous poursuivons nos activités avec nos collègues des marchés des capitaux et de la Banque pour répondre aux besoins de gestion des liquidités, du financement et du bilan des clients des SBMM et assurer la croissance de cette équipe. Quelle époque remarquable pour travailler pour la Banque Scotia et faire partie de l’équipe GGD.