Financement

L’avantage d’une expertise locale en Amérique latine

7 août 2019

Insert heading text

with an optional subtitle
Regarder la vidéo

Juan Fullaondo, directeur général et chef, Marchés des capitaux d’emprunt, Amérique latine et Antilles, discute de la complexité de l’émission de titres de créance et des placements dans la région, ainsi que de l’importance de l’expertise locale pour accéder à ces marchés.   

 

La croissance économique rapide de l’Amérique latine constitue une occasion à saisir, tant pour les investisseurs que les émetteurs de titres d’emprunt. Toutefois, tirer parti de cette occasion de la manière la plus rentable possible est un tout autre défi. Juan Fullaondo, directeur général et chef, Marchés des capitaux d’emprunt, Amérique latine et Antilles, de la Banque Scotia, discute de la complexité de l’émission de titres et des investissements dans la région, ainsi que de l’importance de l’expertise locale pour accéder à ces marchés.

 

 

La dynamique des capitaux d’emprunt dans une région en pleine croissance

 

Depuis longtemps, les investissements dans les infrastructures sont une approche récurrente sur les marchés des capitaux d’emprunt en Amérique latine. Les dépenses totales d’infrastructures en Amérique latine devraient atteindre 142,5 milliards de $ US en 2019 et 175,8 milliards de $ US en 2020, compte tenu des 1 711 projets d’envergure en cours qui totalisent 829,2 milliards de $ US. Malgré certains facteurs de risque typiques, des données démographiques et un contexte législatif généralement favorables ont contribué à stimuler cette croissance1. En outre, ces projets d’infrastructures2 sont de plus en plus financés par des investissements privés.

 

Bien qu’il existe plusieurs pôles de croissance dans les marchés des capitaux d’emprunt en Amérique latine, M. Fullaondo voit le potentiel considérable qu’offrent le Brésil et les pays de l’Alliance du Pacifique, soit le Pérou, le Chili, la Colombie et le Mexique. « Le Mexique jouit d’une économie très stable, et je crois que nous pourrons observer une croissance dans ce pays particulièrement », déclare-t-il. « Ces économies sont toutes aussi cycliques les unes que les autres, mais je m’attends à voir beaucoup d’activité dans cette région de façon générale. »

 

Pour ce qui est des secteurs d’activités et de l’industrie, M. Fullaondo estime qu’il y aura des investissements considérables dans le secteur pétrolier et gazier et également dans ceux des télécommunications et des infrastructures routières à péage.

 

« Je crois que les secteurs industriels et des télécommunications, de même que tout ce qui touche le secteur des produits de base et les cycles des matières premières seront très actifs au cours des prochaines années. »

 

 

L’importance du champ d’expertise d’une banque d’investissement partenaire

 

Bien que les marchés des capitaux d’emprunt en Amérique latine représentent d’excellentes occasions d’investissement pour les émetteurs et les investisseurs potentiels, les opérations sur ces marchés peuvent être de plus en plus complexes. Les émetteurs sont en Amérique latine, et la plupart des acteurs du marché obligataire se retrouvent principalement sur les principaux marchés des capitaux d’emprunt aux États-Unis et en Europe, ce qui implique d’emblée des émissions en devises. En effet, selon la nature de la transaction, il est concevable d’avoir recours à trois devises ou plus. En outre, les émetteurs de titres d’emprunt ont adapté leur offre pour répondre à des besoins spécifiques en tenant compte de la durée, de la structure des produits et d’autres variables.

 

Par conséquent, la qualité des services bancaires d’investissement et le savoir-faire du partenaire sont des facteurs distinctifs considérables pour les émetteurs et les investisseurs. En plus d’agir à titre de souscripteur de l’émission de titres d’emprunt, la banque d’investissement partenaire joue un rôle déterminant en formulant des recommandations relatives à la transaction et en proposant des solutions avantageuses pour le client. Une banque d’investissement partenaire d’envergure internationale, qui combine la présence locale de spécialistes des marchés des capitaux d’emprunt à une vaste gamme de produits, contribue assurément au succès d’une émission de titres d’emprunt.

 

Par exemple, selon l’expérience de M. Fullaondo, il n’est pas rare qu’un client en Amérique latine, établi dans plusieurs pays de la région, émette des titres d’emprunt sur les marchés beaucoup plus vastes des États-Unis et de l’Europe. Il s’agit donc d’emblée d’une transaction transfrontalière multidevises. Dans un tel cas, une banque d’investissement employant des professionnels locaux et disposant d’un réseau à l’échelle mondiale constitue un réel atout.

 

« Vous êtes en mesure d’examiner une transaction complexe sous tous ses angles », indique M. Fullaondo.

 

« Toutes les catégories d’actif, qu’il s’agisse d’investissements en infrastructure ou de titres adossés à des actifs, sont très complexes. Toutefois, je crois qu’on peut s’attendre à voir de nombreuses émissions complexes liées aux infrastructures au cours des prochaines années. »

 

 

L’avantage d’être chef de file du marché

 

En tant que chef des Marchés des capitaux d’emprunt de la Banque Scotia en Amérique latine, M. Fullaondo représente une banque internationale présente en Amérique latine et dans les Antilles depuis plus de 125 ans. La Banque Scotia compte près de 35 000 employés en Amérique latine et est reconnue pour son leadership dans le secteur des services bancaires d’investissement ainsi que des services aux particuliers.

 

En outre, la Banque Scotia demeure très bien positionnée par rapport aux autres grandes banques internationales sur les marchés des capitaux d’emprunt en Amérique latine. Au cours de la dernière année seulement, en matière de souscription et de recommandation d’émission, la Banque Scotia s’est classée parmi les 10 meilleures banques internationales en Amérique latine pour les émissions d’obligations dans la région et s’est hissée au 5e rang pour les émissions d’obligations transfrontalières, tout en maintenant une structure tarifaire concurrentielle.

 

 

2019 Latin American Debt Capital Market Issues Underwritten/Advised - All Bonds
2019 Latin American Debt Capital Market Issues Underwritten/Advised - Cross-border Bonds

 

« Je crois que la Banque Scotia se démarque nettement de ses concurrents par sa présence locale », affirme M. Fullaondo. « Nous sommes très souples lorsqu’il s’agit d’agir dans l’intérêt de nos clients. Nous ferons ce qui est nécessaire pour répondre à leurs besoins, que ce soit sur les marchés locaux ou internationaux.

 

Essentiellement, nous offrons une gamme complète de solutions : notre objectif étant de proposer à nos clients les solutions financières les plus pratiques et avantageuses pour eux. »

 

 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les solutions des marchés des capitaux d’emprunt offertes par la Banque Scotia, veuillez communiquer avec :

 

Juan Fullaondo

Directeur général et chef, Marché des capitaux d’emprunt, Amérique latine et Antilles

917-769-6822

juan.fullaondo@scotiabank.com

 

 

Découvrez les services offerts par le groupe Marchés des capitaux d’emprunt.

 

 

1. Infrastructure Insight: Latin America, GlobalData, novembre 2018.

2.  Eduardo Cavallo, Andrew Powell, Building Opportunities for Growth in a Challenging World –
   2019 Latin American and Caribbean Macroeconomic Report
, Inter-American Development Bank, 2019.

3.  Bloomberg League Tables en date du 11 juillet 2019

4.  Bloomberg League Tables en date du 11 juillet 2019