Financement

Les infrastructures, l’énergie et les services publics : pour porter la croissance dans les pays de l’Alliance du Pacifique

31 octobre 2018

Title

Description

Regarder la vidéo

 

Dans le cadre de l’évolution de l’économie mondiale, les investisseurs sont toujours en quête des bonnes occasions de placements qui s’offrent à eux. Les marchés développés comme les États-Unis, le Canada, le Japon et une grande partie de l’Europe ont tous connu une période de croissance considérable, qui a été enrichissante pour les investisseurs. Or, il est désormais de plus en plus difficile de dépister les occasions de placements inexploités sur ces marchés évolués. Les marchés émergents comme la Chine et l’Inde attirent même l’attention des investisseurs depuis des années, et souvent, les valorisations tiennent déjà compte de la croissance escomptée. Les pays de l’Alliance du Pacifique représentent une région moins attentivement suivie sur les marchés émergents, mais qui continue d’offrir des perspectives attrayantes.

 

Potentiel dans les pays de l’Alliance du Pacifique

 

Constituée en 2011, l’Alliance du Pacifique est un bloc commercial de l’Amérique latine qui regroupe quatre pays bien établis qui lisèrent l’océan Pacifique : le Mexique, le Chili, le Pérou et la Colombie. Ensemble, ces pays interviennent pour une part considérable dans le produit intérieur brut (PIB) de l’Amérique latine. Un peu comme l’Accord de libre-échange nord-américain, l’Alliance du Pacifique se veut un moyen de promouvoir l’activité économique parmi les pays membres et d’éliminer les barrières qui se dressent contre le commerce des biens et des services au sein du bloc.

 

En fait, ces quatre pays se sont engagés résolument à collaborer dans l’intérêt commun en harmonisant, dans l’ensemble, leurs objectifs pour ce qui est de la politique, de l’économie et du marché de l’investissement. Ils travaillent de concert pour mettre au point des pratiques exemplaires et harmonisent certaines de leurs différences réglementaires et fiscales pour permettre de promouvoir la circulation intrarégionale des capitaux. Les gouvernements de ces pays collaborent aussi pour codifier leurs relations en déployant différents efforts de réglementation afin de promouvoir une meilleure intégration régionale. Cet effort d’harmonisation parmi ces pays fait rejaillir des bienfaits sur les investisseurs étrangers, qui privilégient l’uniformité dans l’analyse des perspectives offertes par une région en particulier. Penchons-nous sur les perspectives les plus prometteuses dans l’Alliance du Pacifique.

 

Perspectives : l’investissement dans les infrastructures

 

Le potentiel de croissance substantielle fait partie intégrante de l’attrait des marchés émergents quand on les examine. En plus de s’attendre à ce que ces marchés croissent, il faut aussi prévoir l’expansion voulue des infrastructures essentielles comme l’énergie et les services publics. L’investissement dans les infrastructures de l’énergie constituait essentiellement un autre moyen de miser sur la croissance et le développement de ces économies florissantes.

 

Dans le secteur de l’énergie, il faut investir dans de nombreux aspects des infrastructures, qu’il s’agisse de moderniser les anciens systèmes ou d’aménager de nouveaux moyens de production. L’investissement dans l’énergie propre, renouvelable et bon marché ne cesse de s’accroître. En outre, il faut prévoir de nouvelles lignes de transport pour assurer la liaison entre les régions riches en énergies renouvelables et les sites de consommation majeurs (soit les grandes agglomérations). Il faut aussi tenir compte des infrastructures qui permettent de transporter ou de stocker l’énergie, par exemple les gazoducs pour le transport du gaz naturel ou les terminaux de gaz naturel liquéfié.

 

Pour une large part des investissements, on fait appel aux capitaux du secteur privé, et notamment à des investisseurs locaux qui nouent des partenariats avec les investisseurs d’envergure mondiale des Amériques, de l’Asie et de l’Europe. Il est primordial de réunir des compétences considérables dans la connaissance des marchés et de réagir rapidement, surtout dans le contexte des transactions substantielles de fusion-acquisition. Dans ces domaines, la Banque Scotia mise sur un atout de taille, grâce à sa forte présence et au succès remporté depuis longtemps dans la région. La clientèle locale et mondiale, en quête de solutions sur mesure et de témoignages de confiance dans son plan de financement, souhaite travailler avec des institutions très prestigieuses, qui sont à même de structurer, d’exécuter et de réaliser la solution optimale pour répondre à leurs besoins et atteindre leurs objectifs.  



Perspectives : accroître l’activité dans le domaine de l’énergie dans la région

 

Le secteur mexicain de l’énergie est l’un des plus dynamiques de l’Alliance du Pacifique, en raison des modifications apportées récemment à la réglementation et qui permettent de promouvoir l’investissement privé. Au Mexique, la production de l’énergie renouvelable est devenue extrêmement concurrentielle par rapport à l’énergie traditionnelle. Dans ce pays, les prix, qui n’ont jamais été aussi faibles pour les nouveaux accords d’achat de l’énergie, sont venus muscler cette compétitivité. On consacre des efforts à la modernisation des infrastructures de transport pour que l’énergie renouvelable puisse être transportée économiquement sur l’ensemble du territoire mexicain, en plus de consentir des investissements considérables dans le transport du gaz naturel pour importer le gaz naturel bon marché, surtout des États-Unis, afin d’alimenter les nouvelles centrales au gaz naturel qui permettent de produire économiquement l’énergie répondant à la demande de base.

 

Au Chili, la tendance à long terme laisse entrevoir une progression des énergies renouvelables et des technologies « vertes » durables dans la matrice énergétique, par exemple l’énergie solaire et l’énergie éolienne. Ainsi, les lignes de transport de l’énergie qui relient les réseaux du nord et du centre du pays permettront de transporter l’énergie solaire produite dans le nord jusqu’au centre du pays, là où la demande est la plus forte. Le Pérou continue d’offrir de nouvelles lignes de transport qui permettront de réaliser économies dans la matrice énergétique et de distribuer plus économiquement l’énergie. La Colombie accomplit des progrès dans la modernisation de son contexte réglementaire afin de mieux diversifier son portefeuille énergétique, en plus d’encourager l’investissement étranger direct.

 

Les quatre pays de l’Alliance du Pacifique ont institué des politiques de marché et de réglementation constructives pour attirer dans ces secteurs l’investissement privé, ce qui donne lieu à une croissance vigoureuse et à un accroissement de la consommation intérieure. La progression de la classe moyenne fait monter la consommation d’énergie, et les revenus disponibles et le PIB augmentent de concert avec l’émergence de l’énergie à moindre coût,  ce qui est de bon augure pour l’Alliance du Pacifique et ce qui pourrait continuer d’attirer les investissements dans l’infrastructure énergétique de la région.

 

Financement des perspectives : le rôle croissant des marchés de titres de dette

 

L’accroissement de l’activité dans le domaine de l’investissement accélère les besoins en financement : le crédit et les obligations sont des moyens importants de répondre aux besoins en capitaux des entreprises en plein essor. Un aspect important du financement est constitué des marchés de titres de dette, qui viennent compléter le crédit bancaire et qui font partie de la panoplie complète des solutions de financement qu’offre la Banque Scotia aux entreprises dans la région de l’Alliance du Pacifique.

 

Le crédit bancaire est toujours l’approche la plus répandue dans le financement des dépenses en immobilisations. Toutefois, quand les emprunteurs doivent réaliser de vastes initiatives de croissance prépondérante en capitaux (et souvent à long terme), ils intègrent fréquemment le financement apporté par les marchés de titres de dette en émettant des obligations de qualité investissement et à rendement élevé. Puisqu’un nombre croissant d’entreprises dans les pays de l’Alliance du Pacifique a accès aux marchés internationaux pour rechercher un financement en monnaies fortes – soit souvent le financement en dollars américains – la demande exprimée par les entreprises d’infrastructures (notamment dans l’énergie et les services publics) pour les titres de dette ne cesse de s’accroître. L’énergie et les services publics représentent un secteur dans lequel l’équipe de la Banque Scotia spécialisée dans les marchés de titres de dette possède des compétences exceptionnelles, en raison de sa connaissance approfondie de l’industrie de l’énergie et des services publics et de moyens d’accès sans précédent à l’ensemble des investisseurs intéressés par la région de l’Alliance du Pacifique.

 

Par exemple, puisque cette région connaît une période d’intensification des initiatives dans les énergies renouvelables, l’envergure de cette croissance doit être étayée par un développement correspondant des infrastructures. Jusqu’à une époque récente, le Chili s’en remettait massivement aux combustibles fossiles; mais désormais, ce pays est à la pointe de la transition avec une matrice énergétique arrimée aux énergies renouvelables. Les enjeux sont non seulement la production d’énergie, mais aussi son transport et sa distribution, puisque l’électricité doit partir du point A pour se rendre au point B et, en définitive, jusqu’au consommateur. Ces efforts infrastructurels réclament des dépenses en immobilisations à long terme colossales, qui peuvent profiter d’un ensemble d’outils de financement par titres de dette, dont le crédit bancaire et les émissions sur les marchés des titres de dette.

 

Éminent chef de file dans le placement des émissions d’obligations dans les domaines de l’énergie, des services publics et des infrastructures, la Banque Scotia travaille de concert avec des sociétés multinationales qui n’ont pas toujours de compétences locales dans une région aussi spécialisée que l’Alliance du Pacifique. Les conseils locaux spécialisés permettent à ces entreprises de mieux analyser ces marchés distincts et de mettre au point des solutions de financement adaptées pour promouvoir une croissance durable à long terme.

Dans ces cas, la Banque Scotia offre des conseils professionnels sur les moyens à adopter pour réaliser une structure de financement économique, en fonction des objectifs et des besoins en capitaux des entreprises. La Banque Scotia offre ensuite un encadrement dans le lancement, la structuration et l’exécution des produits à revenu fixe pour les placer avec succès. Dans l’ensemble, les entreprises ont besoin d’un partenaire comme la Banque Scotia pour sa vigueur financière, son envergure, son rayonnement et sa rapidité d’exécution, grâce auxquels elles peuvent atteindre leurs objectifs à moyen et à long termes. La Banque Scotia a fait ses preuves et est dotée d’une forte présence dans la région de l’Alliance du Pacifique, en plus de réunir une clientèle obligataire importante.

 

Pour les émetteurs d’obligations de sociétés, la Banque Scotia est un intermédiaire qui donne accès à d’importants réseaux d’investissements locaux et internationaux, grâce à ses équipes spécialisées dans les marchés de titres de dette dans l’ensemble de la région. Grâce au réseau mondial de distribution de la Banque Scotia, ces équipes peuvent tarifer et placer stratégiquement les nouvelles émissions sur la scène mondiale, en assurant fluidement la liaison entre les émetteurs et les investisseurs intéressés par des positions sur les pays de l’Alliance du Pacifique en raison des avantages attrayants que constituent le rendement et la diversification de cette région.

 

En mesure de répondre aux besoins en capitaux de croissance de l’Alliance du Pacifique

 

La Banque Scotia est à l’avant-garde de l’activité d’émission des titres dans l’Alliance du Pacifique : elle encadre ses clients dans le processus d’émission en intervenant comme partenaire de confiance dans toutes les phases, notamment les alertes des agences de notation, la structuration des transactions et leur documentation, le marketing et la distribution à l’échelle mondiale, l’exécution des transactions et l’aide après l’émission.

 

Grâce à ses profondes racines dans la région, la Banque Scotia, forte d’un florissant patrimoine sur l’ensemble des marchés de l’Alliance du Pacifique, est en mesure de répondre, avec ingéniosité et souplesse, aux besoins en capitaux des entreprises. Lorsque les besoins de ces entreprises évoluent, elles doivent faire appel à toutes sortes de stratégies de financement par capitaux, soit aussi bien le crédit bancaire bilatéral et syndiqué que les marchés de capitaux locaux et internationaux, pour pouvoir réaliser leurs objectifs. Grâce à l’envergure de ses compétences dans le financement et à des vastes compétences régionales, la Banque Scotia est parfaitement en mesure d’étayer la croissance et l’évolution soutenues du secteur des infrastructures des pays de l’Alliance du Pacifique.

 

Pour en savoir davantage sur les stratégies de financement des investissements dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie et des services publics des pays de l’Alliance du Pacifique, veuillez communiquer avec :

 

Marc Chouchani

Directeur général, Infrastructures, énergie et services publics, Amérique latine et Antilles

212-225-5711  

marc.chouchani@scotiabank.com

 

Franco De Nigris

Directeur, Marchés des titres de dette, Amérique latine

212-225-6641

franco.denigris@scotiabank.com

 

Recherche sur les actions

Recherche sur les titres boursiers en Amérique latine : Approche locale dans l’analyse des tendances d’une profession mondiale

11 juin 2018

View Content Recherche sur les titres boursiers en Amérique latine : Approche locale dans l’analyse des tendances d’une profession mondiale

Services-conseils

Services bancaires de gestion des placements dans les pays de l’Alliance du Pacifique : l’importance du savoir-faire

25 juin 2018

View Content Services bancaires de gestion des placements dans les pays de l’Alliance du Pacifique : l’importance du savoir-faire

Financement

Chef de file de la syndication du crédit en Amérique latine

25 juin 2018

View Content Chef de file de la syndication du crédit en Amérique latine