Gestion du risque

Les opérations de couverture dans le nouveau contexte des produits de base

9 mai 2019

Insert heading text

with an optional subtitle
Regarder la vidéo

Nick Likakis, directeur général et chef mondial, Dérivés sur marchandises, et Nicky Shiels, directrice, Stratège des produits de base, s’intéressent aux marchés des produits de base et se penchent sur les moyens pris par la Banque Scotia pour atténuer les risques de ses clients dans les secteurs des métaux précieux, des métaux de base et de l’énergie

Repenser les produits de base dans un monde où l’instabilité est la norme

 

En 2018, l’instabilité a marqué la conjoncture macroéconomique de la majorité des marchés, dont celle des produits de base. À l’échelle mondiale, les cours des produits de base ont fluctué au gré de l’incertitude planant sur la croissance mondiale et sur les politiques monétaires des banques centrales, de l’attisement des tensions commerciales dans le monde et des risques géopolitiques accrus.

 

Au second semestre de 2018, les cours des métaux de base et de l’énergie ont subi des reculs marqués, généralisés et plutôt inattendus qui ont à leur tour entraîné l’instabilité des prix à court terme. En 2018, la source d’instabilité principale des marchés des produits de base était l’incertitude planant sur la croissance mondiale, du fait surtout de ralentissements économiques en Europe et en Chine, et dans une moindre mesure de l’émergence de nouvelles tensions commerciales et de la menace d’un Brexit sans accord. Le bras de fer commercial qui oppose toujours la Chine aux États-Unis, l’imposition de sanctions américaines visant autant des pays que certaines entreprises et le renouvellement d’accords commerciaux ont poussé les cours du cuivre à fluctuer, ceux-ci diminuant de plus de 20 % en trois mois. Entretemps, les prix de l’aluminium ont oscillé dans une fourchette d’environ 40 % en quelques semaines tandis que les cours du pétrole s’affaissaient de 40 % au quatrième trimestre de 2018. À ce même trimestre, les cours aurifères sont allés à contre-courant de la tendance observée depuis quatre ans, l’or jouant le rôle de valeur refuge contre les risques géopolitiques, les risques de change, les risques d’inflation et les risques de récession.

 

En raison du plafonnement de la croissance mondiale synchronisée pour la période de 2017–2018, croissance en partie soutenue par les baisses d’impôt aux États-Unis, les marchés tentent d’évaluer si les nouvelles positions accommodantes des banques centrales, s’alignant sur la décision unanime du Conseil de la Réserve fédérale américaine (la Fed) de maintenir les taux stables en 2019, parviendraient à contrer efficacement le ralentissement de la croissance. En gros, le cadre régissant le commerce mondial est en train d’être réécrit. Les autorités monétaires et budgétaires compliquent toutefois cet exercice en concevant ou en adoptant des politiques inédites. Au stade avancé du cycle économique, généralement synonyme de baisses des stocks énergétiques et des stocks de métaux de base, le rapport entre le ralentissement (et le relâchement supplémentaire des politiques monétaires) et le resserrement des données fondamentales des produits de base se complexifie. Ultimement, ces conditions font en sorte que les prix des produits de base continueront de réagir à l’imposition de mesures fiscales majeures et à des épisodes d’instabilité en 2019.

 

Ce contexte économique, teinté d’incertitudes d’ordre géopolitique et macroéconomique, devrait perdurer et exposer les sociétés et les investisseurs particuliers autant à des risques qu’à des occasions à saisir. Dans cette conjoncture, il est crucial de savoir reconnaître les causes et les vecteurs d’instabilité persistante, et d’être en mesure de faire appel à la vaste expertise en matière de marchés complexes des produits de base d’une équipe de professionnels, ainsi qu’aux outils appropriés pour se prémunir des risques et saisir les occasions lorsqu’elles se présentent. 

 

Grâce à l’offre de produits dérivés sur marchandises de la Banque Scotia, les clients de la Banque peuvent réduire leur exposition à l’instabilité des prix des produits de base et se concentrer sur la gestion des activités quotidiennes de leur entreprise.

 

Réalignement de l’offre en matière de produits de base  de la Banque Scotia

 

Pour mieux répondre aux besoins changeants de la clientèle de la Banque Scotia à l’échelle mondiale, les Services bancaires et marchés mondiaux de la Banque Scotia ont intégré les opérations de négociation sur métaux de la Banque à leur plateforme élargie en matière de produits de base. Cette intégration permet de repositionner les activités liées aux métaux de la Banque, habituellement centrées sur la négociation de métaux précieux. Sa nouvelle offre de produits intégrés permet de proposer une gamme complète de produits de gestion du risque destinés aux clients de la Banque aux quatre coins du monde, que leurs activités portent sur les métaux précieux, les métaux de base ou l’énergie.

 

La Banque Scotia, en consolidant son équipe des produits de base, élargit son offre de produits tout en demeurant un chef de file en matière de négociation de métaux précieux. Cela lui permet de proposer des solutions adaptées aux divers risques du marché des produits de base.

 

L’équipe des produits de base de la Banque Scotia travaille avec ses clients à : 

 

Quantifier les risques dans divers marchés des produits de base.

Évaluer les besoins en produits et formuler des solutions personnalisées qui tiennent compte de nombreux facteurs tels que l’exigence de couverture, les perspectives actuelles du marché et l’appétence pour le risque, ainsi que les conséquences d’une stratégie de couverture sur le crédit.

Exécuter la stratégie de couverture voulue efficacement et rapidement pour en réduire les coûts et en améliorer l’efficacité.

 

Leadership mondial en matière de produits de base et de gestion du risque

 

Les capacités hors du commun de la Banque Scotia en matière de produits dérivés sur marchandises soutiennent les activités de la Banque à titre de prêteur et de fournisseur de services-conseils en investissement destinés aux secteurs des produits de base (p. ex., le secteur minier et le secteur pétrolier et gazier).

Dans le secteur minier, les risques de marché prennent des formes diverses; certains résultent, entre autres, des taux d’intérêt, du taux de change ou des cours des produits. Avec ses clients du secteur minier, la Banque Scotia travaille à gérer le risque lié aux prix des produits de base associés aux métaux précieux, aux métaux de base et à l’énergie. Ces risques de prix peuvent dépendre de divers événements ou de l’acquisition de nouvelles capacités de production par l’entremise de fusions et d'acquisitions. Les clients du secteur minier peuvent s’appuyer sur l’expertise de la Banque Scotia en matière de gestion du risque pour dresser le portrait économique exact d’une acquisition potentielle et déterminer précisément leurs besoins de financement connexes.

 

En outre, le programme de prêt de capital d’un client peut s’appuyer sur un programme de gestion du risque. Il permet d’établir les marges qui couvrent le risque de prix lié à l’exploitation et de gérer les coûts de carburant connexes liés à l’exploitation minière. Bref, la Banque Scotia mise sur une gamme complète d’outils de gestion du risque, allant de produits à taux fixe aux options comme instruments de couverture, pour répondre à tout enjeu.

Pour obtenir davantage de renseignements sur l’équipe Dérivés sur marchandises ou pour vous renseigner sur notre gamme complète de services de gestion du risque, veuillez nous écrire à l’adresse scotiabankcommodities-metals@scotiabank.com.

 

Découvrez nos services de gestion du risque

 

Consultez nos rapports sur les métaux précieux et les métaux de base

Gestion du risque

Produits dérivés de taux d’intérêt : Couverture de risque

9 mai 2019

Afficher le contenu Produits dérivés de taux d’intérêt : Couverture de risque